LE MAGAZINE DE

Logo

Cliquez sur le logo pour retourner au site de Voile Abordable

Seychelles

Accueil Remonter

 

Les Seychelles
flottille de novembre 2004
par Yves Julien, janvier 2005

Un véritable paradis de granite perdu au milieu de l'Océan Indien. Il y a quelques centaines d'années, les Français ont aperçu ces îles au loin. Ils étaient à la recherche de points de ravitaillement dans cette région du monde. Surprise, l'archipel était désert. Ces îles furent colonisées sans effusion de sang… Les Anglais ne mirent pas trop de temps pour se pointer à l'horizon. Devant leurs gros canons, le gouverneur Français capitula sans tirer un seul coup de feu. Anglais et Français s'entendaient pour hisser le drapeau Britannique et conserver le gouverneur Français en place. Une fois la flotte hors de vue, le Gouverneur changeait de drapeau. Au retour des Anglais, la danse des drapeaux recommençait. Ce petit jeux dura plus de cent ans… C'est ce qui explique la nature politique unique des Seychelles. L'Archipel bat pavillon Anglais mais possède un héritage culturel typiquement Français. La presque totalité des îles de l'archipel (± 200) porte des noms Français. Trois langues y sont couramment parlées: le créole, l'anglais et le français. La monnaie est la roupie seychelloise, mais les locaux sont plus intéressés à marchander avec l'Euro ou le $US qui est accepté au pair de l'Euro.

Le peuple seychellois est sans contredit le peuple le plus gentil et accueillant que j'ai rencontré dans ma vie. Nulle doute que leur passé pacifique y est pour quelques chose. Le tourisme n'est pas encore très développé et cela doit certainement y contribuer également. Tout le monde est gentil, tous les gens vous parlent ouvertement et sont toujours prêts à vous dépanner en cas de besoin. À la digue, j'ai assisté à un sauvetage qui dura plus d'une heure. J'avais l'impression que tout le village était venu porter secours aux malheureux tellement il y avait des embarcations et des gens. Même le traversier a interrompu ses activités pour venir sortir le bateau du récif où il était coincé parce que les pêcheurs n'y arrivaient pas avec leur plus petites embarcations. Après le remorquage, les villageois rapportaient les objets trouvés (dinghy, rame, moteur hors-bord etc.) certain s'affairaient à réinstaller les drisse et écoutes qui avaient été utilisées pour tirer le bateau. Pendant ce temps, d'autres plongeaient pour inspecter la coque et donnait un compte rendu des dégâts au skipper. À ma connaissance, pas un seul n'a demandé de rétribution aux victimes, enfin je pense. En tout cas, si c'était le cas, ça n'apparaissait pas très évident. Une chose est sûre, nous étions à des années lumières de certaine région du monde où on vous demande un numéro de carte de crédit avant d'attraper votre amarre…

Les plus spirituels d'entre-nous dirons que la beauté du peuple est sans doute issu de la beauté du paysage. L'UNESCO a déclaré plusieurs endroits des Seychelles "Patrimoine Mondial". Plusieurs plages des Seychelles se sont également vu décerner le titre des 10 plus belles plages du monde. Vrai ou faux, c'est à vous de choisir mais nul doute que tous restent stupéfaits de leur beauté naturelle. La plupart des îles de l'Archipel sont d'origine granitique. Seules quelques unes sont coralliennes. Les géologues affirment que les Seychelles se trouvaient à la jonction de l'Afrique et de l'Asie. Lorsque les continents se sont déplacés, ils se seraient alors éloignés des îles, les laissant au milieu de l'océan. Aux Seychelles il n'y a ni volcans, ni tremblements de terre. Les îles principales sont situées au 4e parallèle sud, les mettant également à l'abris des typhons. Bref un véritable paradis.

La plupart des loueurs de voiliers sont à Mahé, l'île principale. 75% de la population seychelloise y vit. C'est la plus grande des îles internes avec plein de baies de sable blanc. Juste au nord des Seychelles se trouve Silhouette, une grosse île ronde et haute qui capture les nuages. L'île est luxuriante. On y retrouve aussi de grosses tortues terrestres qui sont protégées. 

Plus au nord se trouve "l'Île du Nord". C'est une île privée. On ne peut y débarquer à moins de payer 10 Euro par personne. Ce petit commerce d'îles privées est malheureusement courant aux Seychelles. Le gouvernement en place a vendu plusieurs des petites îles à des milliardaires, qui y ont bâti des "luxurious & exclusive resorts" pour les très nantis…

À l'est se trouve Pralin. Pralin est le berceau des uniques cocotiers à coco- fesse, ainsi nommés parce que leur forme évoque les fesses d'une femme. Certes les marins de tous les temps étaient toujours en manque lorsqu'ils débarquaient sur une île après plusieurs mois en mer, mais là la ressemblance est évidente! Le palmier à coco-fesse est sexué (la femelle porte le fruit et le mâle est équipé d'un gigantesque appareil génital ressemblant au pénis d'un éléphant tout fleuri. Les missionnaires ont sans doute été ravis de découvrir que ces palmiers préféraient leur position légendaire. Eh oui, le mâle est plus grand que la femelle et pousse au dessus d'elle… Guys on top! Les scientifiques prétendent que c'est à cause du vent. Le pollen tombe du palmier mâle et se dépose sur la fleur femelle. Le dernier aspect pour le moins étrange et inexpliqué de cette plante est qu'elle pousse principalement sur Pralin et un peu sur Curieuse. Toutes les tentatives de transplantation sur les îles voisines ont échoué. Nul besoin de vous dire que les chances que cela pousse ailleurs sur la planète sont faibles…

Pour les amateurs de plongée et apnée, les Seychelles apportent leur lot de satisfaction. On ne retrouve pas une grande quantité de corail dans les fonds marins d'îles granitiques, mais en revanche la faune est splendide. Je ne pourrais pas vous faire d'énumération précise des espèces vues parce que je ne suis pas expert en la matière, à part de quelques spécimens facilement reconnaissables comme le requin de récif, le Napoléon, les poissons lions, les tortues marines, et j'en passe beaucoup faute de connaître leurs noms. Une chose est certaine, j'ai vu plusieurs espèces de poissons que je n'avais jamais vus auparavant et dans des quantités surprenantes. Partout où l'on plonge il y a des poissons en quantité et diversification impressionnantes.

Parlant marin, le spectacle qui m'a le plus impressionné est la randonnée en dinghy de nuit dans une baie de Curieuse. À tour de rôle, nous prenions le dinghy pour aller brasser le plancton qui se trouve en quantité importante durant cette période de l'année. C'était un spectacle digne de Timothy Leary! Même pas besoin de LSD pour halluciner… Il suffisait de faire des ronds dans l'eau pour apercevoir de microscopiques étoiles phosphorescentes apparaîtrent et disparaître dans le sillon du moteur. Mais le plus impressionnant est la lumière verdâtre pâle qui apparaît dans la petite vague de l'étrave du dinghy. Et par une nuit sans lune, on pouvait apercevoir toute une trace iridescente faite par le passage du bateau. On a joué comme ça pendant une heure au moins comme de vrai enfants que nous étions…

S'approvisionner aux Seychelles est ardu! Il n'y a pas de grande surface où tout trouver. Il faut faire plusieurs petites épiceries pour trouver l'essentiel. Oubliez les luxes de la maison. Les Seychellois dépendent donc beaucoup de l'importation. La variété des produits disponibles est donc fortement réduite. Deux membres des trois équipage avaient pensé à s'apporter du beurre d'arachide. Vous pouvez imaginer à quelle vitesse ils sont devenus le centre de négociations intenses et de troc sans fin. Ca frisait presque la mutinerie…

Les services: La restauration n'est pas abondante mais tout de même raisonnable. On trouve quelques bonnes tables à bon prix. Il y a aussi les grands hôtels avec leurs buffets somptueux et note en conséquence.

L'Internet est très rare aux Seychelles. Le seul café Internet trouvé était d'une lenteur de connexion qui donnerait espoir au plus vieux des escargots.

À la digue près du port on retrouve plusieurs sympathiques loueurs de bicyclettes qui se font une respectueuse compétition. Pour 50 Roupies (10 $CA), on peut louer une bicyclette pour la journée. C'est un agréable moyen pour se promener et découvrir l'île. On a trouvé un chemin construit à travers la jungle qui traverse toute l'île. Si pédaler au soleil à 35 degrés C et 80% d'humidité vous rebute, la petite randonnée sous l'épais feuillage des palmiers vous plaira. C'est pas l'air climatisé des boutiques mais presque. Au bout se trouvait une plage faisant face à la houle. De gros rouleaux venaient s'écraser sur la plage de sable blanc parsemée de jolies européennes faisant offrande au Dieu Soleil de leur plus jolis attraits… Bien sûr je ne fait que rapporter les dires de mes amis. Moi je nageais parmis les vagues…

Coup de Cœur: de tous les endroits, je crois que c'est la digue qui a le plus plut à l'équipage. Pour ma part c'est le parc de l'anse à l'argent. L'entrée coûte 4$US. La visite commence par une promenade à travers une petite fabrique d'huile de coco reconstituée, une sorte de "Upper Canada Village" made in Seychelles. Le président de l'île a même élu domicile d'été dans ce parc. Ses chevaux sont libres d'aller et venir sur la propriété. En semaine, les employés du parc occupent les postes des ouvriers d'autrefois fabricant de l'huile de coco à la méthode ancienne. Il y a même un vieux bœuf qui tourne en rond en poussant la meule de granite pour broyer le coco séché. Deux enclos de tortues terrestres géantes abritent les deux espèces de l'île. Ils ont l'air d'apprécier leur demeure car on voit et on entend leurs bruyants ébats amoureux qui s'éternisent de soupirs à réveiller les morts…

Au bout du parc, on trouve un bateau en réfection et un petit resto ou l'on sert du rhum local. C'est là que débute le sentier qui mène vers la plage de l'Anse d'Argent. Comment d'écrire cette place qui est jonchée d'immenses blocs de granite rose? Le sentier long de quelques kilomètres se faufile entre les rochers, passant tantôt dans la jungle, tantôt dans l'eau. On y trouve des cachettes partout et parfois des amoureux enlacés savourant leur première semaine de vie de couple. L'anse d'Argent est en fait protégée par un immense barrière de récifs. Le lagon est une grosse baignoire d'eau chaude peu profonde et turquoise. Le sentier finit devant une montagne de granite rose et brun polie par le temps qui, au dire de certains, aurait été photographiée des millions de fois. Je suis l'un de cela! Le hasard fait bien les choses parce que n'aurait été d'une erreur de navigation la soirée précédente, je ne serais pas revenu voir ce parc. Eh oui, nous avions ancré le bateau dans la seule place du port qui était disponible sans vérifier quoi que ce soit. Or nous avions prévu de partir tôt le lendemain matin. Mais la place de port n'était pas vide pour rien. Un haut fond de sable, causé par la remontée des traversiers, rendait cette endroit peu profond à marée base. Solidement planté dans le sable, la décision de remettre le départ de la digue au lendemain ne fut pas trop difficile à prendre. Raison de plus pour rester flexible lors de la planification d'un itinéraire…